Le Quadrilogue invectif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alain Chartier est né à Bayeux vers 1385. En 1417, chassé par l'invasion anglaise, puis par la réaction bourguignonne, il suivit comme secrétaire Charles VI et sa cour, pour laquelle il écrivait des poèmes courtois. En 1422, les malheurs de la France lui dictent Le Quadrilogue invectif, fortement marqué par l'influence de Sénèque et des orateurs latins. De par son style, on surnommera Alain Chartier "le Père de l’Éloquence".

 

Dans son oeuvre, Chartier voit en songe la France qui, sous le symbole d'une belle femme éplorée, adresse des reproches à ses trois enfants : le chevalier (symbole de la noblesse féodale), le clerc (représentant à la fois l'Eglise mais également le lieu de rassemblement de toutes les nations chrétiennes) et le peuple. Elle les supplie de venir à son aide. Chacun des quatre personnages prendra la parole pour faire entendre ses doléances, ses invectives.

 

Alain Chartier mourra vers 1449. On retiendra de lui la sincérité de l'inspiration et le souffle de l'éloquence.

 

 

 

***************

 

 

 

Le réquisitoire de la France (Ecriture du XVe)

 

 

 

Ô hommes, forvoyez du chemin de bonne congnoissance, femenins de couraiges et de meurs, loingtains de vertus, dégénérés de la constance de vos peres, qui pour delicieusement vivre choisissez à mourir sans honneur ! Quelle musardie ou chetiveté de cueur vous tient les mains ployees et les voulentez abattues, que vous attendez en regardant devant vos yeulx votre commune dévastation: et musez aussi comme attendans de quel part versera le faîte de cestuy vostre naturel logis et retrait, lequel vous pourroit tous écraser, et enclorre vostre ruine soubz la sienne !

Mes anciens ennemis et adversaires me guerroient en dehors par feu et de glaive. Et vous par-dedans, me guerroyez par vos convoitises et mauvaises ambitions !

Les naturels ennemis cherchent à m'ôter liberté pour me tenir en leur misérable sujétion. Et vous m'asservissez à l'usage de vos désordonnances et lâchetés, en cuidant demeurer libres des dangers et périls de ma fortune ! Ils me portent dommage comme partie contraire, par leurs entreprises d'armes et de chevalerie. Et vous, sous l'ombre et le nom d'amis et de défenseurs, parachevez ma perte et désertion par faute de gouvernement convenable !

Tournez vos yeux et convertissez votre jugement sur vous-mêmes. Dénuez vos pensées de toutes affections qui vous mouvent d'un côté et vous connaîtrez que la plupart de vous laissent la seigneurie dont vous êtes sujets sans défense, exposée à toute fortune, comme la nef déjectée par tempête de mer qui va, la voile baissée, où le vent et les vagues la déchassent !

 

 

 

 

Alain Chartier, Paris : Amédé Bedelet, Dutertre, Martinon & Pilout, 1845